Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:38
Elections Professionnelles 2015

Du 24 au 31 mars 2015 auront lieu les élections des Délégués du Personnel et des membres du Comité d’Entreprise.

 

C’est un moment fort car les votes engagent pour 4 ans une équipe qui sera au service des salariés.

 

Le vote CGT sans ambiguïté, c'est :

  • un vote contre les mauvais coups,
  • un vote pour faire valoir d’autres choix qui répondent à nos attentes et à construire ensemble.
  • un vote qui garantit que chacune et chacun soit consulté(e), puisse débattre, donner son avis, décider collectivement des actions à partir de valeurs humaines, démocratiques et solidaires.
Elections Professionnelles 2015

Nous pouvons, grâce à l’équipe que nous formerons, obtenir de nouveaux droits.

 

Que nous soyons employé, agent de maîtrise ou cadre, nous sommes, toutes et tous, confrontés aux bas salaires, aux mauvaises conditions de travail. Nous devons préserver, renforcer et étendre ensemble nos garanties sociales.

 

Les nouvelles règles de représentativité renforcent l’importance du vote de chacun : en effet, c’est le résultat global de toutes les élections professionnelles dans notre branche qui déterminera la représentativité de chaque organisation syndicale au sein de celle-ci.

 

Le vote CGT est l’assurance pour chaque salarié d’être associé à cette force de négociation, tant au niveau national que dans l’entreprise.

 

Dans un paysage politique où peu d’alternatives sont proposées, nul doute que les élections professionnelles sont regardées à la loupe par notre gouvernement.

Elections Professionnelles 2015

La CGT Kiabi,

Comme elle l’a toujours fait, sera à votre écoute et à vos côtés.

 

Dépassons nos peurs ! Rassemblons-nous !

 

Ensemble, nous pouvons gagner,

 

individuellement et collectivement

 

Le vote CGT servira l’avenir

 

Repost 0
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 17:17

 

Le16 décembre 2014, l’ensemble des organisations syndicales (hors mis la CGC) et la direction se sont retrouvées pour la dernière réunion de négociation du protocole électoral.

 

A l'ouverture de cette dernière, la CGT a revendiqué en plus des précédentes demandes :

  • une extension des heures de délégations pour les élus titulaires CE en logistique à 30 heures comme pour les magasins
  • et la possibilité d'utiliser les heures de préparation des élections indépendamment du périmètre du mandat.

 

FO a appuyé la demande concernant l’extension des heures de délégation et la possibilité d’utiliser les heures de préparation indépendamment du périmètre du mandat.

 

La direction après réflexion a accepté l'utilisation des heures de préparations des élections hors du périmètre initial du mandat. Malgré cette dernière avancée, FO a refusé la signature du protocole, du fait de la non extension des heures de délégation des titulaires CE en logistique.

 

La direction a rappelé qu’une partie des avancées de l'accord étaient soumis à un accord unanime.

FO a maintenu sa position et a quitté la négociation.

 

La condamnation de ce double positionnement a été unanime parmi les syndicats restants (UNSA, CFTC, CGT et CFDT) :

 

  • celui de FO pour sa non signature. Il est regrettable de mettre en péril l’ensemble d'un accord, pour un point pesant peu comparativement aux nombreuses avancées mise en danger.
  • et celui de la direction pour le retrait de l'ensemble des avancées proposées au seul motif de l'entêtement d'un syndicat non représentatif au niveau de l'UES et pesant à peine plus de 7%.

 

Mais sous la pression des syndicats restant la direction est revenue sur sa décision et a maintenu les dispositions suivantes :

 

  • Porter le nombre de membres du Comité d’établissement du site Lauwin Planque à 7 titulaires et 7 suppléants. C'est un siège de plus que le minimum légal.
  • Porter le nombre de membres du Comité d’établissement du site Villeneuve d’Ascq à 6 titulaires et 6 suppléants. C'est un siège de plus que le minimum légal.
  • Pour les magasins dont l’effectif en ETP est inférieur à 11, il est convenu qu’un scrutin sera organisé afin que les salariés bénéficient d’une représentation de leurs intérêts. Légalement ils n’y a pas de DP, avec un effectif inférieur à 11.
  • Pour les magasins dont l’effectif moyen se situent entre 23.45 et 26 équivalent temps plein la Direction accepte de porter le nombre de sièges de ces magasins à 4. Alors que légalement pour avoir 4 sièges, il faut au moins 26 équivalent temps pleins.
  • Pour les magasins ouverts après le 24/03/2014 et avant le 1er décembre 2014, la condition d’ancienneté pour être éligible est abaissée à 5 mois à la date du 1er tour. C'est 1 an le minimum légal.
  • D'augmenter le crédit d’heures des membres du Comité d’établissement « Gestion et Distribution » de 20 heures par mois à 30 heures par mois. C'est 10 heures de plus que la loi.

 

C'est tout cela que FO a mis en danger par son entêtement !

 

Il est tout de fois dommage d'avoir perdu :

 

  • Un crédit de 30 heures supplémentaires pour chaque Organisation Syndicale en vue de la préparation des élections professionnelles.
  • Et un budget affranchissement de 50 euros à chaque Organisation Syndicale.
Repost 0
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 08:27
Bonne année 2015! Ensemble avec la CGT!
Repost 0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 12:57
Elections Professionnelles 2015

Le 24 au 31 MARS 2015, vont avoir lieu les élections des membres du comité d’entreprise et des délégués du personnel.

 

Qu'est-ce qu'un comité d'entreprise et des délégués du personnel ?
  • Le comité d’entreprise assure le suivi de l’évolution économique et financière de l’entreprise et la gestion des activités sociales et culturelles.

 

  • Les délégués du personnel présentent toutes revendications individuelles ou collectives des salariés, et si besoin saisissent l’inspection du travail.

 

C’est un moment fort, car les votes engagent, pour 4 ans,

une équipe qui sera au service des salariés :

la défense de nos droits, de nos libertés

et de notre santé physique et morale.

Mais aussi, informer et construire AVEC les salariés.

 

Alors, si vous avez 18 ans « accompli » et que vous travaillez sans interruption depuis au moins 1 an à la date du scrutin, quelque soit votre contrat, vous pouvez vous présenter, dés le 1er tour, sur une des listes de candidatures déposées par les organisations syndicales.

 

Elections Professionnelles 2015

Nous pouvons, grâce à l’équipe que nous formerons, réussir à obtenir de nouveaux droits. Car, que nous soyons employés, agents de maîtrise ou cadres, nous sommes, toutes et tous, confrontés aux bas salaires.

 

Il nous reste maintenant à dépasser nos peurs

et à nous rassembler!

 

La CGT KIABI est disponible pour vous,

comme nous l’avons toujours été.

 

Si vous souhaitez obtenir plus d'information sur les postes de C.E et D.P,

rejoindre notre équipe ou vous présentez aux élections,

merci de contacter :

 

Murielle Gasperment (Metz)

Déléguée Syndicale Centrale UES

06.23.02.12.44

mumu0902@wanadoo.fr

 

ou

 

Thierry Descamps

Délégué Syndical Central Logistique

06.50.59.15.59

thierry.descamps@club-internet.fr

 

ou

 

Patricia Revoux (Cormontreuil)

Déléguée Syndicale

06.27.66.64.09

manupat@dbmail.com

 

ou

 

Jean-Pierre Ratier

Délégué Syndical Logistique

06.09.85.86.28

jpratier@club-internet.fr

Repost 0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 12:53
Congé ancienneté, indemnité complémentaire maladie : attention à vos droits!

CONGE D’ANCIENNETE :

 

La CGT s’est aperçu que KIABI n’appliquait pas correctement l’attribution du congé d’ancienneté.

 

En effet lorsque vous aviez 20 ans d’ancienneté dans l’entreprise, il fallait attendre la prochaine période de référence des CP, pour pouvoir utiliser ce jour.

 

Mais c’est bien à la date d'anniversaire d’entrée dans l’entreprise, et non à la date d’ancienneté, que ce droit est acquis !

 

C’est après plusieurs interventions de la CGT que ce problème fut réglé !

 

Le paramétrage n’étant pas encore finalisé, nous vous conseillons de bien vérifier que ce jour de congés supplémentaire figure bien sur votre fiche de paie, sinon il faut alerter votre directeur au plus vite.

 

Attention au délai de prescription de 3 ans !

 

Voici l’extrait de la convention collective

l) Congés d'ancienneté : le personnel bénéficie de congés supplémentaires annuels qui ne peuvent être accolés aux congés annuels légaux (sauf accord des deux parties) dans les conditions suivantes :

- 1 jour après 20 ans d'ancienneté dans l'entreprise ;

- 2 jours après 25 ans d'ancienneté dans l'entreprise ;

- 3 jours après 30 ans d'ancienneté dans l'entreprise.

Le droit à ces jours de congé supplémentaires est acquis à la date anniversaire de l'entrée du salarié dans l'entreprise. Le ou les jours de congé supplémentaires ne peuvent être pris qu'une fois par année de date à date suivant l'ouverture de ce droit.

Les jours de congé supplémentaires pour ancienneté ne doivent pas être pris en compte dans le calcul défini au paragraphe d ci-dessus relatif au fractionnement des congés.

 

MALADIE :

Pour la maladie, votre renouvellement d’ouverture de droits se fait également à la date d’entrée dans l’entreprise et non à la date d’ancienneté !

KIABI n’ayant pas fait les bons paramétrages, la aussi la CGT a dû intervenir plusieurs fois pour que cela soit rectifié!

Par exemple : si vous être rentré chez KIABI le 15 Août, vos droit vont du 15 Août de l'année N au 15 Août de l'année N+1.

Si vous avez été malade le 16 Août 2014 pendant une période d’un mois et que vos droits à une indemnité complémentaire n'était que d’un mois, vous ne touchiez plus le complément employeur pour la suite de l’arrêt maladie ou pour un nouvel arrêt.

Par contre si vous travaillez tout le reste de l’année et que vous êtes de nouveau malade le 16 août 2015, vous toucherez de nouveau votre complément employeur.

Pour info, si vous devez vous faire opérer et que vous avez déjà eu des arrêts maladies, attendez si possible votre date d’anniversaire d’entrée afin de retrouver tous vos droit.

Votre perte de salaire sera ainsi minorée !

Voici l’extrait de la convention collective

 

Article 48 En savoir plus sur cet article...

 

En vigueur étendu

Dernière modification: Modifié par avenant n° 15 du 25 février 1980, étendu par arrêté du 6 août 1980 (JO du 9 octobre 1980)

Les absences motivées par l'incapacité résultant de maladie dûment justifiée et notifiée par un certificat médical adressé à l'employeur par l'intéressé dans les 48 heures, sauf cas de force majeure, ne constituent pas de plein droit une rupture du contrat de travail.

L'employeur aura la possibilité de faire procéder à une contre-visite par un médecin de la sécurité sociale (1).

Toutefois, dans le cas où ces absences imposeraient le remplacement effectif des intéressés, la notification de l'obligation du remplacement éventuel sera faite à ces derniers par lettre recommandée avec avis de réception au plus tôt après la fin de la période d'indemnisation prévue ci-après. Cette notification tiendra compte du préavis d'usage.

A partir du 4e jour d'absence due aux causes visées par le présent article, les employés ayant au moins 1 an de présence dans l'entreprise bénéficieront, lorsqu'ils percevront des indemnités journalières au titre des assurances sociales, d'une indemnité complémentaire calculée de façon qu'ils perçoivent :

- après 1 an de présence : 1 mois à 100 % ;

- après 3 ans de présence : 1 mois à 100 % ; 1 mois à 75 % ;

- après 5 ans de présence : 2 mois à 100 % ;

- après 8 ans de présence : 2,5 mois à 100 % ;

- après 13 ans de présence : 3 mois à 100 % ;

- après 18 ans de présence : 3,5 mois à 100 % ;

- après 23 ans de présence : 4 mois à 100 % ;

- après 28 ans de présence : 5 mois à 100 %

 

Sans que, cependant, le total des indemnités (indemnités d'assurances sociales, de mutuelle ou de régime de prévoyance) que percevra ainsi l'employé malade puisse excéder ni le salaire mensuel moyen perçu par lui pendant les 12 mois précédant la maladie ni le salaire plafond de la sécurité sociale.

Les indemnités susvisées ne peuvent être versées pendant plus de 1 ou 5 mois suivant le cas, au cours d'une même année à compter du jour anniversaire de l'entrée du salarié dans l'entreprise.

Pendant les 3 premiers mois de leur maladie, et après 2 ans de présence, les employés malades ne pourront faire l'objet d'une mesure de licenciement. Passé ce délai, en cas de licenciement, les indemnités prévues aux articles 38 et 42 de la présente convention seront applicables.

Toute l’équipe CGT Kiabi est à votre disposition

pour plus d’information !

 

Pour tous contacts : Gasperment Murielle 06/23/02/12/44 - Garcia Marie 06/23/02/11/71 - Peralta Françoise 06/13/54/42/35 - Patricia Revoux 06/27/66/64/09 - Stezlma Birgitte 06/27/66/62/28

Repost 0

Accueil

  • : CGTKiabi
  • CGTKiabi
  • : Bienvenue sur le blog de la CGT Kiabi!
  • Contact

Catégories