Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 08:06
Élections des délégués du personnel

DANS UN CERTAIN NOMBRE DE MAGASINS, VONT AVOIR LIEU DES ELECTIONS DP

 

 

Si vous voulez vous présenter sous l’étiquette CGT nous le faire savoir!

(voir dans la rubrique Elu(e)s et mandaté(e)s ou Contact )

 

Clôture du dépôt des candidatures Lundi 21/10/2013

Le premier tour est pour le 13 novembre 2013 de 11h à 16h

 

 

Ce sera un vote physique,

S’il y a un second tour, se sera le mercredi 27 novembre 2013 avec un dépôt des candidatures pour le Lundi 18 novembre 2013

 

Les magasins concernés :

 

Do Nord :

  • Amiens

  • Lons le saunier

  • Chalon sur Saône

  • Essey les Nancy

 

Do Ouest :

  • Val de Loire (Saint Jean de la Ruelle)

  • Brest

  • Vannes

 

Do Paris :

  • Blanc Mesnil

  • Chambourcy

 

Do Sud :

  • Voiron

  • Annemasse

  • Montélimar

  • Périgueux

  • Roanne

  • Limoges Nord

  • Lons

  • Mont de Marsan

  • Bergerac

Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 07:41
Renouvellement de l'instance CHSCT

Le renouvellement du CHSCT aura lieu par un vote par correspondance.


Sont amenés a voter, chaque délégué du personnel titulaire et chaque élu du CE titulaire (en cas d'absence la suppléante votera).Chaque électeur vote pour les 2 collèges (employés, agent de maitrise/cadre) avec 2 enveloppes de couleur différente.

 

Le vote aura lieu du 12 au 28 octobre 2013
Le dépouillement se fera le 29 octobre 2013

 

CHSCT
Le CHSCT est une instance importante dans l'entreprise, elle veille sur le bien être des salariés tant au niveau physique que mental.


 

Du 12 au 28 octobre 2013, vont avoir lieu les élections des membres du comité d’hygiène et de sécurité CHSCT.

 

C’est un moment fort, car les votes engagent, pour 2 ans, une équipe qui sera au service des salariés : la défense de nos droits, de nos libertés et de notre santé physique et mentale. Mais aussi, informer et construire AVEC les salariés...).

 

La CGT s’est déjà beaucoup transformée pour construire ce syndicalisme solidaire, unitaire, vraiment utile et efficace que vous souhaitez, dont vous avez besoin pour obtenir des avancées sociales. Oui, la CGT demeure la force de référence, le rempart pour s’opposer aux mesures de régressions sociales du patronat et des pouvoirs publics.

 

Le vote CGT servira l’avenir

 

Nous pouvons, grâce à l’équipe que nous formerons, réussir à obtenir de nouveaux droits. Car, que nous soyons employés, agent de maitrise ou cadres, nous sommes, toutes et tous, confrontés aux difficultés liées aux conditions et organisation du travail aux conditions physique et mental.


 

Il nous reste maintenant à dépasser nos peurs et à nous rassembler ! La CGT KIABI est disponible pour vous, comme nous l’avons toujours fait.

 

Voter CGT, c’est montrer sa volonté de se faire entendre,

 

Voter CGT, c’est montrer son choix de vouloir gagner,

 

Voter CGT, c’est marquer sa volonté de ne pas accepter de subir,

 

Voter CGT, c’est voter pour des candidats qui connaissent nos préoccupations,

 

Voter CGT, c’est voter pour des candidats qui se battront pour : Les salaires, notre sécurité, pour la dignité, pour de meilleures conditions de travail, pour le renforcement des garanties collectives.

 

VOTER CGT!

 

Liste de nos candidatures CGT pour le CHSCT :

 

Collège « Employés »

 

  • REVOUX Patricia (Cormontreuil, conseillère de vente)

  • BELHON Corinne (Nîmes, conseillère de vente)

  • PAGLIA Claude (Epinal Animatrice Caisse)

  • BOUR DALLA-VECCHIA Cynthia (Semécourt, Animatrice Caisse)

  • MORALES Eliane (Martigues conseillère de vente)

  • FORESTIER Mina (Kingersheim, conseillère de vente)

  • GASPERMENT Murielle (Metz conseillère de vente)

 

 

Collège « agents de maîtrise » et « cadres »

 

  • SZTELMA Brigitte (de Saint Etienne coordinatrice, agent de Maîtrise)

  • GERARDIN Eva (de Nevers coordinatrice, agent de Maîtrise)

  • CLEMENT Amandine (Redon Manager, Cadre)

Repost 0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 13:29
Repost 0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 18:17
NÎMES. Kiabi : Les raisons de la colère

Le torchon brûle entre les salariés de Kiabi du Family Village et la direction du magasin. Au coeur du conflit : les conditions de travail et le management du premier groupe français de distribution de prêt-à-porter.

 

En ce premier jour de soldes d’été, quelques Nîmois, chanceux d’être en vacances et avec quelques euros en poche, se sont rués à la zone commerciale Family Village… A l’entrée du parking, un comité d’accueil estampillé CGT donnait volontiers quelques tracts à la moindre fenêtre baissée. “Nous sommes ici aujourd’hui pour protester contre l’ouverture de Kiabi ce dimanche pour les soldes mais aussi pour dénoncer les conditions de travail des vendeuses“, rapporte avec ardeur Jean-Louis Crestin, trésorier de la CGT Commerces et Services.

 

A quelques mètres Corinne Belon, délégué du personnel et vendeuse à Kiabi depuis plus de 25 ans est très remontée : “Le nouveau magasin s’est élargi de 1000m2 et la direction n’a pas recruté (…) Nous sommes actuellement 19 CDI, un peu moins de CDD et 8 stagiaires ! Nous avons besoin de nouvelles embauches”. Et de pointer les conditions de travail “déplorables” des vendeuses : “A la caisse, les filles ne peuvent pas s’assoir, les cabines d’essayage ne sont pas aménagées pour prendre les articles que les clientes ne veulent pas et les issues de secours sont encombrées par les cartons“.

 

Au coeur du conflit, le management du premier groupe français de distribution de prêt-à-porter détenu par la famille Mulliez, qui affiche fièrement ses 1,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur leur site internet. Un site “vitrine” où “l’écoute et la prise en compte de l’avis des salariés” brandit à travers ses chartes et autres déclarations “ne se traduisent pas dans les faits“, selon la vendeuse. “Tout se décide à Lille, au siège (…) Nous avons le sentiment de ne pas être écouté“, ajoute-t-elle, regrettant un management de proximité et une véritable gestion des ressources humaines. Dans sa poche, son téléphone portable ne cesse de sonner. “C’est mon patron“, explique-t-elle, “il veut sûrement que j’arrête tout et que j’aille le voir. Je vous tiendrai au courant de la suite“.

 

Article de Coralie Mollaret, sur le site www.objectifgard.com

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 14:34

images--2-.jpgSuite au débrayage du magasin de Nîmes, une rencontre entre l'équipe magasin, la Direction Régionale et les Ressources Humaines à eu lieu.

Voici les propositions de la Direction :


- Annonce du déménagement du magasin au mois de mars et d'une création de poste d'animatrice caisse à ce moment là.


- Amélioration du poste accueil et réorganisation des services.


- Une proposition de 15 heures supplémentaires par semaine en postes services.


- Une création d'un poste de 25 heures en rayon femme via une embauche.


Réponse de l'équipe magasin :


Suite à la 1ère rencontre avec le Directeur Magasin, Directeur Régional et des Ressources Humaines, on peut constater une nette amélioration dans les relations DM et Conseillères de Ventes.


On note une plus grande équité dans le respect des horaires des CDV en Horaires réguliers et Horaires Modulables.


Par contre les salariées refusent pour le moment l'embauche d'une personne tant que les CDV n'ont pas obtenu les revalorisations horaires demandées depuis de nombreux mois.


Les salariées insistent pour que ces heures soient redistribuées en priorité aux CDV qui n'ont jamais été revalorisées, en tenant compte de la situation sociale individuelle.


ON LACHE RIEN !!!!!!!!!!! 

 

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 20:48

Samedi 20 Octobre, Corinne Belhon (DP CGT) soutenue par le Syndicat local commerce et services CGT de Nîmes a une nouvelle fois menée un débrayage qui a pratiquement durée 2 heures.


Une 20ène de salariées de Kiabi, une 50ène de manifestants au total ont une nouvelle fois dénoncé les conditions exécrables de travail du commerce, le non respect des IRP de ce secteur, la polyvalence poussée à l’extrême, qualifiée de « multifonction » par cette militante.


Les seules réponses de la direction face à ce ras le bol collectif : « les conditions de travail sont bonnes, c’est vous qui mettez une mauvaise ambiance » ou encore, « ça ne se négocie pas ici, ce n’est pas votre rôle, c’est à Lille (lieu du siège social) d’agir », ou encore « pour la travailleuse handicapée vous savez que je ne peux pas aménager son poste comme le demande la médecine du travail, je n’ai pas le budget », un comble quand on sait que ce magasin fait du + 20%.


Mais face à la pugnacité de Corinne, de ses militant(e)s et du syndicat local commerce et services CGT de Nîmes la directrice n’a pas eu d’autre choix que d’accéder à leur demande première, être entendu par « la grande direction », et le syndicat local commerce et service CGT de Nîmes a d’ores et déjà entamé une démarche pour mettre en demeure cette directrice de se conformer aux prescriptions faites par la médecine du travail, ainsi que pour assister notre camarade dans sa prochaine rencontre avec sa direction.


Rendez-vous est prit pour jeudi 25 octobre mais une nouvelle action rapide n’est pas à exclure car moins d’une heure après la fin du débrayage, la directrice du Kiabi Nîmes revenait déjà sur sa parole.


Affaire à suivre


S.LEROUX Secrétaire général du syndicat local commerce et services CGT de Nîmes

 

tract kiabi


Source : arcicle sur le blog de l'UL CGT de Nîmes -> ici <-

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:24

 

Travail du dimanche :


Agir pour vos droits

 

 

Durant la campagne pour les élections présidentielles de 2007, le candidat aujourd’hui président faisait du « travailler plus pour gagner plus » un cheval de bataille pour sensibiliser les salariés à lui faire confiance. Dans sa panoplie, le travail du dimanche prenait une place importante. Deux ans plus tard, après de copieuses tractations, une loi est votée qui permet de nouvelles déréglementations de l’organisation du temps et des conditions de travail.

 

 

Les dispositions de cette loi créent des Périmètres Urbains de Consommations Exceptionnelles (PUCE) et permettent l’ouverture de plein droit de tous les commerces de détail dans les zones et communes touristiques et thermales.

 

La zone touristique, ce que permet la loi :
- Ouverture des magasins tous les dimanches
- Pas de volontariat
- Pas de majoration salariale
====>

Conséquences pour le salarié:

En cas de refus de travailler le dimanche,

une sanction pouvant aller jusqu’au licenciement peut être envisagée.

 

 

Qu’est-ce qu’un Périmètre Urbain de Consommation Exceptionnelle ?

Ce sont des agglomérations de plus de un million d’habitants. Concerne actuellement les villes de Paris, Marseille et Lille.

C’est le préfet qui décide du classement en PUCE. Il doit préalablement consulter la communauté de communes, d’agglomérations ou urbaines situées sur le territoire et recueillir l’avis des communes n’ayant pas été encore consultées.

 

Les PUCE, ce que permet la loi :

- Dérogation conditionnée par un accord collectif entre les employeurs et les syndicats

- Volontariat sous conditions

- Si accord collectif applicable pas de contreparties minimum
- Si pas d’accord collectif applicable rémunération au minimum doublée, plus un repos compensateur

====>

Conséquences pour le salarié

Le salarié doit se déclarer volontaire par écrit.

Le refus de travailler le dimanche ne peut justifier un licenciement, une sanction, une discrimination.

Un salarié volontaire peut également décider de ne plus travailler le dimanche (prise d’effet 3 mois près la notification écrite à l’employeur).

 

 

Pour refuser de travailler le dimanche,

encore faut-il avoir les moyens de son refus !

C’est pourquoi la CGT revendique un salaire minimum à 1700 euros

 

 

Les revendications de la CGT :

 

- Le dimanche doit rester un jour de repos commun à la majorité des salariés

- Dans le cas d’un dimanche travaillé exceptionnelle d’un paiement double et d’un repos compensateur

- L’abrogation de l’amendement Debré concernant les commerces d'ameublement qui peuvent ouvrir tous les dimanches sans majoration

- Un véritable dialogue social territorial

 

La CGT affirme qu'il existe d'autres solutions pour relancer l'économie, cela passe par la revalorisation du pouvoir d'achat et des salaires

 

- le SMIC à 1700 euros dès l’embauche avec doublement du salaire en fin de carrière
- Des emplois stables et durables
- Une allocation d’autonomie pour les étudiants salariés

- Une sécurisation des professionnelle, avec une véritable formation professionnelle
- Deux jours de repos consécutif

- Une durée de travail hebdomadaire à 35h


La CGT est là pour vous informer, vous organiser.

Contacter nous.

La CGT, c’est toi, c’est moi, c’est nous !
Ensemble faisons la CGT

 

 

D'après un tract de la fédération CGT du commerce

Repost 0

Accueil

  • : CGTKiabi
  • CGTKiabi
  • : Bienvenue sur le blog de la CGT Kiabi!
  • Contact

Catégories